La potée du Char-à-Bancs

Ce soir, repas dans un incontournable de nos vacances dans la région, le Char à Bancs. C’est juste à côté de l’auberge que nous avions passé nos premières vacances en Bretagne, en chambres d’hôtes, puis en gîte l’année suivante, à la Maison des Lamour. Nous n’y sommes pas retournés cette année, car les gîtes ne peuvent désormais être loués que pour deux semaines et plus en été.
C’est donc avec plaisir que nous y sommes tout de même retournés pour déguster la délicieuse potée (choux, pommes de terres, carottes, saucisse, etc.) qui a mijoté dans un énorme chaudron digne d’Astérix!
Après le repas, petite promenade dans le parc vers les poneys.

IMG_2965

L’île de Bréhat et son microclimat

On le lisait dans les guides, et notre hôtesse nous l’a aussi répété: l’île de Bréhat, au nord de Paimpol, bénéficie d’un microclimat, et il n’y pleut presque jamais…
Ca tombe bien, ce matin une pluie fine arrose modérément notre Berlingo. Cap sur Bréhat!
Nous optons pour un tour de l’île, pour le moment, il a cessé de pleuvoir, c’est déjà ça…
DSCN5761

Nous découvrons en passant, un bateau pêcheur de homards et de crustacés, puis, au repos sur un rocher, un phoque:

DSCN5745 DSCN5715
Puis nous accostons… sous le soleil!
Nous partons à la découverte de l’île à vélo. Si, depuis le bateau l’île apparaît sauvage et peu habitée, il n’en est rien… Beaucoup de petites maisons, des chemins étroits parsemés de touristes pour nous rappeler que nous n’étions pas les seuls à vouloir bénéficier du soleil aujourd’hui!

IMG_2931 IMG_2952

Après une belle promenade, nous regagnons le contient, le temps redevient gris, et nous retrouvons la fine pluie que nous avions abandonnée ce matin…

Le feu d’artifice du 14 juillet

Cette année, nous passons donc le 14 juillet en Bretagne (retour en France après un 14 juillet en Ecosse il y a 2 ans et en Irlande l’an dernier).
A Plouha, c’est au bord de l’eau, à la plage du Palus, que tout se passe. Plusieurs milliers de personnes sont attendues, un parking géant est organisé par les pompiers locaux dans un champ, des tentes sont dressées, où l’on peut déguster les traditionnelles moules ou saucisses-fiites.
Et puis, à 23h30, c’est le moment du feu d’artifice, tiré depuis la mer, heureusement à marée basse, devant les spectateurs assis sur la longue plage de galets qui fait office de gradins de théâtre en plein air.
IMG_2916