Lectures de voyage : auteurs japonais

Que lire avant, pendant (si on a le temps) et après un voyage au Japon? Il y a tellement d’auteurs, mais voici un petit choix tout à fait subjectif.

Avant de partir, pour se faire une idée sur les Japonais et la société japonaise, l’excellent livre de Karyn Poupée, Les Japonais.

On y parle de Yamato, le transporteur, du formidale succès des magasins seven eleven, des portiques performants à l’entrée des gares et des stations de métros, bref, de la société japonaise au quotidien. A lire absolument!

En littérature, il y a bien sûr l’incontournable Murakami, avec 1q84 ou encore Kafka sur le Rivage. Les autres livres ou recueils de nouvelles sont aussi agréables à  lire.

Dans un style différent Les délices de Tokyo, de Durian Sugekawa qui raconte la très belle histoire d’une vendeuse de dorayaki, la célèbre pâtisserie japonaise aux haricots rouges, qui engage une vieille dame comme aide, et qui voit sa clientèle doubler grâce aux talents de celles-ci.

Les romans toute en finesse de Hiromi Kawakami , par exemple l’excellent Les années douces, qui raconte la rencontre entre une ancienne élève et son professeur de japonais dans un bar de la ville, et la relation qui va se nouer entre eux.

Il y a encore bien sûr l’incontournable Yukio Mishima, ou alors les livres un peu déjantés d’Ibeo Hokuda, par exemple Les remèdes du docteur Irabu,un psy qui semble guérir la folie de ses patients par la folie…

De quoi passer d’excellentes heures de lecture. Les liens renvoient au site Internet de Payot, car c’est une très bonne librairie et parce que son rayon littérature japonaise est très bien fourni!

Dernière journée à Tokyo

Ce matin, nour rendons l’appartement, c’est notre dernière journée à Tokyo, avant de passer la nuit à Narita. Jeudi soir, nous avons passé avec succès le test des valises: arriver à tout mettre à l’intérieur sans dépasser le poids… Restait à passer la deuxième épreuve ce matin: aller à Shinjuku, la gare la plus fréquentée du Japon, avec plus d’un million de voyageurs par jour, et trouver quatre casiers à bagages larges pour nos valises… Eh bien nous y sommes arrivés, en trichant un peu, en trouvant des casiers à l’office du tourisme, juste à-côté, tout ça en se faisant bousculer par des pendulaires pressés… une dame a failli sauter sur ma valise, tellement c’était exactement par là qu’elle voulait aller…

Une fois libérés des bagages pour la journée, nous allons faire une petite promenade en bateau sur la Sumida, entre la Skytree et le marché aux poissons.

Agréable, car cela permet de découvrir la ville sous un autre angle, et puis aussi parce qu’il y a de l’air conditionné dans le bateau. Et comme on avait un joli 37 degrés aujourd’hui ça aide!

Ensuite, une petite montée en ascenseur panoramique jusqu’au 44e étage d’un building pour admirer encore une fois la vue, et en route pour Narita, non sans avoir au préalable été récupérer nos bagages. Le voyage en train Narita Express est très agréable.