Promenade dublinoise

Dublin en janvier? Et pourquoi pas…  Nous voici partis pour une promenade irlandaise de début d’année. Pour gagner du temps sur le train, nous prenons l’avion, au départ de Genève. Pour l’aller, nous avons choisi Aer Lingus, la compagnie nationale irlandaise. Décevant pour être honnête. Service minimum, plus minimaliste qu’Easyjet. Et moins souriant aussi. Et 20 minutes de retard en supplément.

Ces péripéties vite oubliées, nous prenons le bus à deux étages qui nous emmène en moins de 30 minutes au centre-ville. Notre hôtel est très bien situé, à quelques dizaines de mètres du Spire, le grand truc long en métal au milieu de la rue…

Le temps est irlandais, couvert mais moins froid qu’en Suisse. Dans les petites rues, le vents ne passe pas et la température est supportable pour les rares touristes qui s’aventurent dans les rues.

Nos premiers pas nous dirigent vers la poste… La poste, celle qui fut le centre de la révolution irlandaise au début du XXe siècle, et nous visitons l’expo qui y est consacrée dans les sous-sol du bâtiment, tandis que le hall central a toujours gardé son aspect d’origine.

Nous poursuivons ensuite notre promenade dans les rues commerçantes du nord de la rivière, avant de traverser le premier pont vers Temple Bar…

Un long samedi 4 août

Aujourd’hui, retour en Suisse. Nous quittons Narita à 10h10 pour Zurich, où nous arrivons vers 15h30, heure suisse, ce qui signifie 22h30 heure japonaise. La journée la plus longue de l’année puisque nous regagnons le temps que nous avions perdu en allant vers l’est à l’aller.
Ainsi s’achève un magnifique voyage au Japon, plein de découvertes et d’enchantement.

Quelques jours à Wicklow

Après deux jours de voyage en voiture, puis en ferry, nous arrivons enfin à Wicklow, où nous séjournerons cinq jours. Première bonne surprise, la maison que nous louons est idéalement placée, avec vue sur la mer d’Irlande. Deuxième bonne surprise, un drôle d’habitué du bistrot du port:

      

À suivre…

 

Hard Day’s Night Hotel

A Liverpool, nous avons passé la nuit au Hard Day’s Night Hotel. Le logo n’est autre que la représentation graphique du premier accord du célèbre morceau des Beatles. Sur la façade, des statues des Fab Four et au petit déjeuner, de la musique des Beatles, dans les couloirs et dans les chambres, des posters des Beatles, et au sous-sol, un magasins d’objets Beatles… Le rêve Beatles quoi… A part ça c’est un excellent hôtel, très bien situé, et nous y avons passé une agréable nuit.

Moville

Nous voici installés à Moville, dans la péninsule d’Inishowen, pour une petite semaine, dans une grande maison, au bord de l’eau, avec accès direct à une petite plage. Le temps est plutôt clément et nous allons en profiter pour explorer la région aujourd’hui…

IMG_0282
Notre maison à Moville

DSCN4063
Et la vue sur la mer juste en dessous
DSCN4056

De la Guinness partout

Alors qu’en Suisse, il est difficile de trouver un endroit où boire une bonne Guinness pression, en Irlande, il est difficile de trouver un endroit où il n’y en a pas… A Dublin, les usines Guinness occupent une importante superficie en plein centre-ville, et dans le reste du pays (dans l’ouest du moins) tous les pubs en ont! Sans compter les magasins de souvenirs qui regorgent de t-shirts, casquettes, etc.
DSCN3026
L’usine Guinnesse de Dublin (ci-dessus) et publicités Guinness (ci-dessous)
DSCN3601

DSCN2956