Alors le Japon, c’est bien?

Oui! Quatre semaines, c’est une bonne durée pour se faire une petite idée du Japon. Découvrir la beauté des sites de Kyoto et de ses environs, les extraordinaires temples, admirer le tori géant de Miyajima au coucher du soleil (un peu cliché, certes, mais tellement beau!), visiter Himeji, Kanazawa, admirer les oeuvres d’art de l’île de Naoshima, et puis encore passer 10 jours dans la mégapole de Tokyo…
Certes, le voyageur de 2018 n’est plus forcément « lost in translation », aidé qu’il est par les assistants électroniques: une app qui photographie un menu en japonais et le traduit automatiquement en anglais évite les surprises culinaires, par exemple, tout comme les itinéraires des transports publics établis par google (même s’ils ne sont pas toujours parfaits).
Il n’empêche, que ce soit d’un point de vue culturel, culinaire ou humain, ce voyage au Japon fut une véritable découverte et un vrai enchantement, que nous poursuivrons en mangeant quelques Tokyo bananas et ramens (pour certaines des nouilles séchées en grande quantité) et en lisant des auteurs japonais.