Venise sans la foule, il y a quelques années

Venise sans ses touristes doit être étrange. Pas un chat sur le Pont des Soupirs, on peut marcher sans se faire bousculer dans les ruelles du centre… Il y a quelques années, avant le virus, il était déjà possible de vivre cette expérience particulière: en prenant le train au départ de Lausanne par une matinée de janvier, on arrivait dans une ville presque en hibernation, où, au prix d’une lutte contre le froid humide, on pouvait arpenter et découvrir une Venise calme et presque endormie. Nostalgie en photos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s