Hors saison (1): Saint-Malo

La Bretagne en novembre ou en décembre? Pourquoi pas. Les journées sont courtes, mais elles sont belles. Et puis, hors saison, c’est aussi une saison…

Depuis la Suisse romande, en train, on peut facilement rejoindre la Bretagne en une grande demi-journée. Deux options pour le voyage: via Paris, avec un changement de gare assez facile en prenant le bus 91, ou alors via Lyon, en empruntant ensuite un TGV direct Lyon-Rennes, qui évite la capitale… Un départ vers 7h permet d’arriver dans l’après-midi à Saint-Malo, et de filer admirer le coucher de soleil depuis les remparts. Tous les horaires sur le site des CFF.

La Bretagne, en novembre, comme en août d’ailleurs, c’est une succession de temps, de couleurs et d’ambiances. Les lumières frisantes du soleil, la force des vagues contre les murs de protection ou encore la beauté d’un chemin de garde désert sous une pluie matinale.

Que peut-on faire à Saint-Malo en novembre? Un peu comme le reste de l’année en fait. Admirer. Inlassablement, la mer et ses marées, qui interdisent momentanément l’accès au fort et au Grand Bé.

Se promener, dans les rues à l’intérieur des remparts, mais aussi le long du Sillon, ou pousser encore à Saint-Servan, admirer la tour Solidor.

Pour les repas, l’embarras du choix. Les crêperies sont nombreuses et permettent de faire un bon repas pour un prix modique. La Brigantine, par exemple, offre d’excellentes crêpes, fabriquées avec de la farine de froment bio.
Pour celles et ceux qui souhaitent autre chose, je recommande le Bistro Autour du Beurre. Le restaurant est situé dans les remparts, il est voisin de la boutique Bordier. Bordier? C’est le marchand de beurre de Saint-Malo. Un artisan réputé loin à la ronde. Et son beurre est délicieux. Ne pas oublier une glacière pour le voyage du retour…
Dans le Bistro donc, la cuisine est aux beurres et les plats raffinés. Le bar à la plancha, châtaignes et trompettes de la mort au beurre sarrasin, graines de Kasha et jus de volaille est un régal… En amuse-bouche, chaque table reçoit une ardoise sur laquelle sont présentés les différents beurres de la maison: yuzu, oignons, piment d’Espelette, sarrasin, vanille… Difficile de résister.

Il faudrait prendre le temps d’évoquer les nombreuses autres spécialités que l’on trouvera dans les boutiques de la ville. Le far breton ou encore le kouign-amann (c’est du breton, et ça veut dire gâteau au beurre…). Il est recommandé, entre les repas, de faire quelques belles promenades en plein air…
Saint-Malo est également le point de départ de nombreuses excursions. Le Mont Saint-Michel n’est pas loin, et les côtes bretonnes sont magnifiques. On peu même envisager une excursion d’une journée à Jersey ou Guernsey, la compagnie Condor propose des forfaits dans ce sens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s