Le grand retour d’Interrail

Pour les plus anciens, le nom évoque instantanément la nostalgie des semaines passées dans les trains européens, du nord de la Norvège à l’Italie. On le croyait disparu, tué par les trajets en avion à bas prix, et puis le voilà qui revient. Les journaux en parlent à nouveau, les jeunes de 20 ans disent: « L’an prochain je fais un Interrail ». Le sésame de la découverte de l’Europe en train fait son grand retour. Et comme nous, il a évolué.
Il existe désormais un Interrail pour les jeunes, un Interrail pour les vieux, un Interrail pour ceux qui ne sont ni jeunes ni vieux: tout le monde peut donc acheter son billet, et le moduler selon ses besoins. On peut désormais choisir un sésame pour l’Europe entière, ou alors ne sélectionner qu’un ou deux pays. Idem pour la durée, que l’on peut aussi choisir.

Des prix vraiment intéressants 
Quant aux prix, ils sont toujours très intéressants. Quelques exemples pour un jeune de moins de 27 ans: l’abonnement historique, celui qui permet de voyager durant un mois dans toute l’Europe s’élève à 593 francs. Mais d’autres variantes plus économiques sont proposées: par exemple 7 jours de train sur un mois pour 297 francs. En y réfléchissant, 297 francs pour 7 trajets en train, dans toute l’Europe, soit 42 francs par jour, ça devient en réalité aussi compétitif, voire davantage que sur les compagnies aériennes bon marché.
0AAB40EC-F9A8-4C8C-A43B-45B4C5EA8DC1
L’Interrail se décline aussi par pays. On peut, par exemple, décider de faire un tour de l’Italie en un mois: Venise, Rome, Florence, Naples, Syracuse… 5 jours de train à répartir selon ses voeux, reviendront, pour un adulte, à 204 francs en 2e classe, ou 272 en 1ère. Auxquels il faut rajouter quelques francs pour les réservations des trains à grande vitesse.

Une large fenêtre plutôt qu’un petit hublot
Il vaut donc vraiment la peine d’aller consulter les offres et les prix Interrail, car c’est réellement le meilleur moyen de partir à la découverte de l’Europe à un prix très intéressant, pour celles et ceux qui n’ont pas envie de passer la moitié de leur temps à attendre dans des aéroports.
On trouve toutes les informations et les prix sur le site des CFF.
Et pour finir, pour faire bien, citons ici Lao Tseu, dont on sait qu’il n’a jamais pris l’avion: « Le but ce n’est pas le but, mais le chemin qui y conduit ». La devise de tous les voyageurs en train, qui préfèrent voyager avec une large fenêtre qu’avec un petit hublot.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s